AccueilPartenairesContactez-nous Facebook YouTube Instagram Infolettre BlogueEnglish

Petits gestes écoresponsables, grands impacts durables

19 août, 2016, par

Il existe des moyens à la portée de chacun pour agir de façon écoresponsable. Tous les jours, nous pouvons tous contribuer à la protection de notre environnement en réalisant des petits gestes simples, responsables et efficaces. Si nous prenons l’habitude de faire ces petits gestes quotidiennement, nous aurons un réel impact sur notre environnement. L’intégration de ces gestes se fait graduellement, mais pour bien commencer, il suffit d’en choisir quelques-uns parmi ceux présentés ici-bas et de les mettre en application graduellement, jusqu’à ce que tous ces gestes fassent partie intégrante de notre routine de tous les jours :

Acheter local

Acheter des aliments locaux, c’est soutenir les producteurs locaux, dont le seul moyen de subsistance est souvent boudé pour des produits venant des États-Unis ou du Mexique. De plus, les produits locaux ont une empreinte environnementale moins élevée que les produits importés. En effet, acheter local c’est diminuer le nombre de camions de transport de nourriture qui sillonnent nos routes quotidiennement. En moyenne, un aliment parcourt entre 2 600 km et 4 000 km du champ à la table[1] et un aliment importé nécessite pour son transport 10 à 20 fois plus de pétrole que le même aliment produit et consommé localement[2]. À la Fête des vendanges, vous trouverez bons nombre de produits locaux : les produits Créateurs de Saveurs (produits des Cantons-de-l’Est) ou Aliments Québec (produits agroalimentaires certifiés) et bien d’autres.

Préférer les produits « équitables »

Privilégier l’achat de produits certifiés équitables, c’est participer à une meilleure répartition des richesses, puisque ce faisant, on appuie les petits producteurs du Sud et on contribue à l’amélioration de leurs conditions de vie. Choisir équitable c’est également dire « non » à l’exploitation de millions d’enfants comme main-d’œuvre bon marché à travers le monde.

Acheter des produits biologiques

Acheter des produits certifiés biologiques permet de s’assurer de consommer des aliments qui sont d’une qualité gustative incomparable et qui sont exempts d’OGM et de pesticides nocifs pour notre environnement.

Utiliser des sacs de tissus réutilisables

La production des sacs de plastique généralement distribués pour transporter nos achats nécessite beaucoup de pétrole, d’eau et d’énergie et émet des gaz à effet de serre responsables des changements climatiques. Sur les 18 milliards de sacs plastiques qui sont distribués chaque année dans le monde, plus de 10 milliards ne seront jamais recyclés[3]. Les sacs plastiques sont à l’origine d’énormément de pollution, puisque de par leur petite taille, ils échappent souvent à la gestion des déchets et finissent par se retrouver dans nos dépotoirs et sur nos littoraux. Nous pouvons freiner la production de ces sacs de plastique par l’usage de sacs de tissus réutilisables, en pensant à les apporter partout où nous allons.

Apporter une bouteille d’eau réutilisable (gourde)

Plutôt que d’apporter des bouteilles de plastique et des canettes d’aluminium ou encore d’acheter de l’eau en bouteille, pourquoi ne pas amener une gourde avec nous lors de nos déplacements? L’eau courante est souvent d’excellente qualité. Elle ne requiert ni pétrole, ni emballage et permet d’économiser environ 10 kg de déchets par an et par personne[4]. Boire l’eau du robinet dans nos bouteilles réutilisables permet de réduire la production de bouteilles en plastique. La production d’une seule bouteille de plastique nécessite sept litres d’eau et sa décomposition dans le sol prend environ 1000 ans[5]. La gourde, quant à elle, permet de transporter des boissons en produisant énormément moins de déchets.

Trier ses déchets

Sur les 13 millions de tonnes de matières résiduelles générées en une année au Québec, 6,7 millions de tonnes finissent dans les dépotoirs[6]. Le tri sélectif des déchets est pour l’heure la meilleure solution au problème de l’accumulation des déchets et permet de limiter les gaz à effet de serre, de préserver les ressources naturelles et les matières premières. En moyenne, 15 % de ce qui se retrouve dans nos bacs de recyclage, de déchets et de compost ne devrait pas y être[7]. Pour pouvoir être réutilisés, les déchets recyclables ne doivent pas être mélangés avec les ordures ménagères puisqu’ils se saliront et deviendront alors irrécupérables. Il faut donc porter une attention particulière lors du tri de nos déchets.

Réutiliser les objets ou les donner (comme nos bouteilles de vins, par exemple)

Un autre moyen pour diminuer la quantité de déchets produits est de réutiliser des objets le plus souvent possibles. Avec un peu d’imagination, on peut redonner une nouvelle vie aux objets qui sont devenus inutilisables pour leurs fins premières, mais encore utilisables pour d’autres fins, à la place de les jeter. Penser à donner ce que vous n’utilisez plus. Ce qui n’est plus bon pour vous serait peut-être utile pour quelqu’un d’autre.

Préférer les modes de transport alternatifs

Sachant que le secteur du transport contribue à 40 % des émissions de GES[8], nous devrions réfléchir davantage au moyen de transport utilisé lors de nos déplacements, au regard de l’impact environnemental que nous aurons. Nous émettons beaucoup moins de gaz à effet de serre (GES) en optant pour le vélo, la marche, le train, l’autobus et le covoiturage. Pourtant, 95% des voitures sont occupées uniquement par leur conducteur[9]!

 



[1] http://www.equiterre.org/solution/12-gestes

[2] http://www.equiterre.org/solution/12-gestes

[3] https://www.notre-planete.info/ecologie/eco-citoyen/eco_dechets.php

[4] http://www.agirpourlaplanete.com/actualite-ecologique/38-actualite-dans-le-monde/1637-les-enjeux-de-leau-en-bouteille-plastique.html

[5] http://www.equiterre.org/solution/les-impacts-de-votre-consommation

[6] http://poubelleprovince.radio-canada.ca/Etat-des-lieux/Quebec

[7] http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2014/05/05/007-recyclage-montreal-dechets.shtml

[8] http://www.equiterre.org/solution/12-gestes

[9] http://www.notre-planete.info/ecologie/eco-citoyen/eco_transports.php