AccueilPartenairesContactez-nous Facebook YouTube Instagram Infolettre BlogueEnglish

L’alternative écoresponsable à ta voiture

19 août, 2016, par

Salut à toi festivalier! Que dis-tu de ne pas utiliser ta voiture pour te rendre à la Fête des vendanges? Voici quelques moyens de transport présentant plusieurs avantages personnels et environnementaux qui te feront vite oublier tes soucis de transport!

Si tu es de la région, pourquoi ne pas marier « vino » et vélo? (Bien entendu, consomme de façon responsable si tu dois conduire ton vélo ou tout autre moyen de transport après l’évènement.) Le vélo est le plus efficace des transports actifs et offre de très bons avantages pour les courtes et les moyennes distances : non polluant (pas d’émissions de CO2, pas de consommation d’essence), silencieux, bon pour la santé (plus d’énergie et moins de stress, d’anxiété, d’obésité et de maladies), moins grande exposition aux polluants (qui sont parfois jusqu’à 10 fois plus élevés dans l’habitacle de la voiture qu’à l’extérieur[1]), flexible, complémentaire à d’autres moyens de transport, pas affecté par les embouteillages ni par le tarif et la disponibilité des espaces de stationnement et finalement, meilleur pour le portefeuille. Remarque que si le sport ce n’est pas ton truc, tu peux toujours opter pour le vélo électrique! Tu es convaincu? C’est génial parce qu’on a justement installé un parc à vélo sur le site juste pour toi et tes pairs écocyclistes!

Pour des trajets plus longs, disons que tu viens de Montréal ou de Québec, le covoiturage est ta meilleure option : plus rapide et plus confortable que le vélo ou l’autobus, abordable dû au partage des coûts (pratiquer le covoiturage quotidiennement permet d’économiser au minimum 2 800,00 $ annuellement[2]), permet de « passer le temps » en discutant avec les autres passagers de ce que tu prévois faire durant ton séjour à la Fête des vendanges, réduit le stress ou l’énervement dû aux problèmes de circulation et de stationnement (lorsque ce n’est pas toi qui conduit) et finalement, permet de faire de belles rencontres lorsque tu voyages avec des inconnus. Pour ce faire, rends-toi sur les sites de Covoiturage.ca, Amigoexpress, Communauto ou encore sur les dizaines de pages Facebook de covoiturages qui existent au Québec pour presque toutes les grandes villes, telles que celle entre Montréal et Magog.

Le transport en autobus est aussi une très bonne option (bien que le trajet puisse être un peu plus long) : horaires prévisibles, pollution la plus faible après le vélo (un seul autobus est de 6 à 18 fois moins polluant que l’automobile[3] et peut empêcher le rejet de 168 tonnes de polluants par an[4]), très bon pour le portefeuille, pas de stress dû au stationnement, gain de temps pour faire quelque chose pour toi (comme lire la programmation de la Fête des vendanges). Visite le site de Limocar pour planifier ton trajet jusqu’au terminus de Magog et le site de Transport des alentours pour tes déplacements dans la ville.

Si tu viens de Sept-Îles, Rouyn-Noranda, de Toronto ou du…Mexique (OUI), pas de problèmes ! Viens camper au Camping Domaine Parc Estrie ou au Parc du Mont-Orford et laisse-toi transporter par navette jusqu’au site de la Fête des vendanges, avec tous les mêmes bienfaits pour l’environnement que l’autobus, et ce, gratuitement ! Des navettes seront également disponibles à partir des stationnements Cabana, du Moulin et Plage des Cantons. Pour plus de détails sur les tarifs d’hébergement au Camping Domaine Parc Estrie, visite la section «hébergement» du site de la Fête des vendanges.

Ces moyens de transport, qu’ils soient actifs ou collectifs, constituent une véritable alternative à l’utilisation de ta voiture en solo et permettent de préserver l’environnement et de réaliser des économies. N’hésite pas à combiner plusieurs de ces moyens de transport pour te déplacer encore plus efficacement. 🙂



[1] http://www.equiterre.org/fiche/transport-actif

[2] www.journalhcnouest.com/wp-content/uploads/2016/01/6-mai-2015.pdf

[3] https://www.stm.info/sites/default/files/pdf/fr/memoire_kyoto.pdf

[4] http://www.equiterre.org/fiche/transport-collectif