AccueilPartenairesContactez-nous Facebook YouTube Instagram Infolettre BlogueEnglish

25 ans déjà! par le Vignoble du Marathonien

21 février, 2018, par

Le Vignoble du Marathonien est sur la ligne de départ, à vos marques, prêts? Partez pour le 3e épisode de notre série 25 ans déjà!

Situé à Havelock, près de la frontière des États-Unis, le Vignoble du Marathonien se trouve tout près du chemin de la Covey Hill, un secteur vallonneux et enchanteur très prisé par les cyclistes et autres randonneurs du Québec. Les 7000 plants de vigne âgés de quinze à vingt ans repartis sur une superficie de deux hectares permettent au vignoble de produire chaque année trois vins blancs, deux rouges, un rosé, un vin de glace et un vin de vendange tardive.

Vue du vignoble du Marathonien

Fête des vendanges Magog-Orford : Qui étaient Line et Jean Joly à 25 ans?

Jean Joly : Il y a 25 ans, c’était l’année de l’obtention de notre permis en 1993. Nous avions implanté le vignoble en 1990 à partir de zéro. À l’époque, Line était infirmière dans une urgence au CHUM (elle y est toujours). De mon côté, j’étais ingénieur en mesure d’énergie. Le vignoble est une entreprise familiale. Nous avons 4 enfants qui participent à l’entreprise et qui sont toujours actifs de nos jours.

 

portrait de Jean Joly, propriétaire du Vignoble du Marathonien

FDVMO : Un souvenir marquant en lien avec la Fête des vendanges Magog-Orford?

JJ : À l’époque, comme nous avions peu de personnel et que les enfants étaient jeunes, Jean-Paul (ndlr : propriétaire du Cep d’Argent) nous avait convaincus d’y participer avec l’aide de bénévoles, mais sans notre présence. On a quand même pris le temps d’aller préparer le kiosque, mais l’organisation a tellement changé (pour le mieux) que nous y participons en famille depuis au moins 15 ans. C’est toujours un rendez-vous à ne pas manquer.

 

 

FDVMO : Avez-vous vécu un progrès notoire dans le monde vinicole?

JJ : Absolument, il y a 25 ans, lorsqu’on dégustait un vin du Québec et que le client ne l’aimait pas, ça semblait normal. Et, parfois il disait : «je vais vous en acheter une bouteille pour vous encourager». Surtout, si le vin était bon, le client nous posait beaucoup de questions et semblait sceptique. Depuis, afin de dissiper les doutes sur la provenance de la matière première, nous avons créé (AVQ). C’est une certification des vins du Québec garantissant la traçabilité des vendanges à la bouteille. Elle est par ailleurs, accompagnée d’une dégustation à l’aveugle par un comité d’agrément. Celle-ci, implantée en 2009, a laissé sa place à l’appellation Vin de glace du Québec IGP en 2014 et bientôt, l’IGP Vin du Québec qui sera implanté en 2018. En participant à des concours, notre vignoble a remporté plus de 137 médailles Or, Grand-Or, trophées et premier prix.

 

Vin de Glace du Marathonien, millésime 1994, écrit à la main

Vin de Glace, millésime 1994, écrit à la main

FDVMO : Parmi vos produits, quelle bouteille conseillez-vous pour un public de 25 ans?

JJ : Notre première vendange de vin de glace, millésime 1994, où le journaliste Jacques Benoit de «La Presse» avait produit un article élogieux.

 

 

 

 

 Tandis que le Vignoble du Marathonien dépasse la ligne d’arrivée, il voit toujours plus loin.

FDVMO : Comment voyez-vous le vin québécois d’ici 25 ans?

JJ : Avec le réchauffement climatique et une plus grande place pour les cépages nobles, la production des vins du terroir québécois qui représente 1 % de la consommation de vin au Québec sera de l’ordre de 5 à 10 % (20 m de bouteilles) avec une qualité toujours grandissante.

Vendanges au Vignoble du Marathonien

FDVMO : Soyons fou, quel serait le vin du futur?

JJ : Tout d’abord, notre climat est idéal pour la production des vins liquoreux. C’est d’ailleurs sur ces produits que le Québec s’est fait reconnaître par les chroniqueurs, les sommeliers, la SAQ, le Gouvernement du Québec et à l’international. D’autre part, notre climat ressemble à celui de la France (Bourgogne, Alsace et Champagne) et pour les prochaines années, les blancs, rosés et mousseux seront les vins primés qui remporteront beaucoup de succès, j’en suis convaincu.

 

Et c’est ainsi que ce se termine notre 3ème épisode  de 25 ans déjà!

Toute l’équipe FDVMO remercie Jean Joly pour sa participation à notre série 25 ans déjà! Retrouvez toutes les informations sur le vignoble du Marathonien sur son site internet, en cliquant ici.

Jean Joly et sa fille Marie-Line pendant la saison du vin de glace du Vignoble du Marathonien

Jean Joly et sa fille Marie-Line pendant la saison du vin de glace

Sur le même thème :